Pro Infirmis - Navigation

jeudi 08 décembre 2016 15:05Il y a : 172 days

Véritable allègement financier pour les familles ayant des enfants gravement handicapés

Augmentation du supplément pour soins intenses

Nous notons avec satisfaction que le Conseil national s'est prononcé en faveur de l'augmentation du supplément pour soins intenses (SSI) dans l'AI. Ainsi la charge financière des familles qui soignent leurs enfants gravement handicapés à la maison sera allégée.

Les parents qui s'occupent d'enfants gravement handicapés à la maison assument une charge énorme. Il n'est pas rare qu'ils décident de réduire leur taux de travail ou de renoncer entièrement à leur emploi pour être présents auprès des enfants. Ils atteignent ainsi souvent les limites de leurs possibilités financières. L'augmentation du SSI qui vient d'être décidée par le Conseil national permettra enfin d'alléger leur charge financière. C'est une initiative parlementaire de l'ancien conseiller national Joder qui est à l'origine du projet.

La décision du Conseil national est raisonnable également du point de vue financier. Des incitations sont créées afin de permettre aux parents de soigner leurs enfants à la maison. Placer des enfants en institution revient en effet nettement plus cher aux pouvoirs publics.

Bénéfice élevé du supplément pour soins intenses

Il est important, que les moyens supplémentaires puissent être utilisés selon les besoins précis des familles concernées. Cela permet p. ex. de compenser la réduction du taux de travail des parents ou de financer les services d'assistance et d'aide au ménage, ou encore les frais de transports non couverts.
Il est particulièrement réjouissant que le Conseil national se soit prononcé contre l'avis de sa commission. Celle-ci avait l'intention de diluer le projet: le SSI était en effet censé être déduit de la contribution d'assistance. Il en aurait résulté un jeu à somme nulle précisément pour les familles concernées qui en ont le plus besoin.

Le dossier est à présent transmis au Conseil des États. Inclusion Handicap et ses membres s'engageront afin que le Conseil des États suive l'avis du Conseil national.

Renseignements

Urs Dettling, chef du Département Politique sociale et Organisation faîtière
Urs.dettling@STOP-SPAM.proinfirmis.ch

Petra Kern, responsable du Département Assurances sociales d'Inclusion Handicap
petra.kern@STOP-SPAM.inclusion-handicap.ch, 079 714 07 37

Marie-Thérèse Weber-Gobet, responsable Politique sociale Procap Suisse
weber-gobet@STOP-SPAM.procap.ch, 079 508 72 94

 

Source: Communiqué de presse Inclusion Handicap du 8.12.16


Informations complémentaires

Offres cantonales

Vous désirez...

Share |
Compte des dons : 80-22222-8