Pro Infirmis - Navigation

Home » 3 décembre » Appel de la Présidente de la Confédération

2015: Appel de Madame Simonetta Sommaruga, présidente de la Confédération

Journée internationale des personnes handicapées – 3 décembre 2015


Travailler n’est pas seulement gage d’un salaire à la fin du mois. Avoir un emploi, c’est aussi faire partie d’une équipe, avoir sa place parmi des collègues, se reconnaître dans une culture d’entreprise, partager des valeurs. C’est une promesse d’autonomie et d’intégration. Pour un grand nombre de personnes en situation de handicap, obtenir ou conserver un poste de travail est toutefois un objectif inaccessible, une ambition qui s’éloigne au gré des candidatures infructueuses et des expériences amères.

Ainsi cette traductrice diplômée de l’Université de Genève, aveugle, qui cumulera les stages non rémunérés – où elle donne entière satisfaction – et enverra plus de 200 candidatures avant d’être enfin engagée. Ainsi ce menuisier expérimenté et apprécié de tous ses collègues, licencié durant une dépression, qui ne retrouve pas d’emploi malgré son rétablissement et ses excellentes qualifications.

La Suisse a ratifié en 2014 la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées, qui reconnaît « le droit au travail, notamment à la possibilité de gagner [sa] vie en accomplissant un travail librement choisi ou accepté sur un marché du travail et dans un milieu de travail ouverts, favorisant l’inclusion et accessibles aux personnes handicapées. »

Pourtant, ces dernières se heurtent à des murs de méconnaissance et de peur : craintes, pour les employeurs, de devoir entreprendre des adaptations trop contraignantes ou de faire face à une productivité limitée. Craintes, pour les employés, de connaître une surcharge de travail, de ne pas savoir accueillir un collègue handicapé ou « comment faire » avec lui. Ces questionnements sont légitimes. Il faut y répondre, en toute franchise : le travail des organisations du handicap est à cet égard indispensable pour sensibiliser et informer sans relâche.

En Suisse, on estime à 1,2 million le nombre de personnes handicapées ; on est donc loin de la minorité marginale que d’aucuns imaginent ! On aurait tort, surtout, de se priver des compétences et de l’expérience d’autant de collaborateurs souvent particulièrement motivés et parfaitement formés.

C’est toute la société, et en particulier le monde du travail – employeurs bien sûr, mais aussi employés – qui doit s’ouvrir et considérer les personnes handicapées sous un nouveau point de vue : celui de leurs compétences professionnelles et humaines. Bien sûr, les personnes avec handicap se heurtent parfois à leurs limites. Comme chacun d’entre nous, non ?

En cette Journée internationale des personnes handicapées je demande à chacun, à chacune d’entre vous : réfléchissez à votre environnement professionnel et à la place qu’y occupent les personnes concernées. Considérez les choses d’un œil critique et demandez-vous : que puis-je faire personnellement pour plus d’égalité ? Que puis-je faire pour que l’inclusion des personnes handicapée dans le monde du travail soit vécue comme une parfaite normalité ?

Informations complémentaires

Share |
Compte des dons : CCP 80-22222-8