Retour

Le Conseil des Etats garde le sens de la mesure

Le Conseil des Etats n’adhère pas aux réductions massives que le Conseil national veut imposer aux Prestations complémentaire (PC). Il soutient le but initial formulé par le Conseil fédéral, à savoir que le niveau des prestations des PC doit être maintenu. Tel est le résultat des derniers débats de la Chambre haute sur le sujet. Pro Infirmis remercie le Conseil des Etats de cette décision et attend du Conseil national qu’il révise sa position. 

Mi-mars, le Conseil national avait débattu de la réforme des PC et décidé de coupes de plus de 900 millions de francs. Cela, alors que les prestations complémentaires jouent un rôle primordial dans notre système de sécurité sociale et de financement des soins. Pour de nombreuses personnes en situation de handicap, elles sont indispensables : près de la moitié des rentiers AI dépendent des prestations complémentaires pour pouvoir joindre les deux bouts. 

Communiqué de presse d’Inclusion Handicap du 30.5.2018 

 

pied de page

monter