Retour

L’accessibilité en un clic

Les données numériques d’accessibilité sont une prestation de Pro Infirmis.

continuer la lecture

Aujourd’hui encore, beaucoup de bâtiments publics en Suisse ne sont pas entièrement accessibles. Grâce aux données numériques d’accessibilité de Pro Infirmis, les personnes concernées reçoivent des informations fiables et transparentes sur l’accessibilité des lieux publics.

Pro Infirmis organise la collecte des données sur le terrain, puis les publie, assorties de pictogrammes et de détails complémentaires, sur son site internet et sur les sites de partenaires : agences touristiques, localsearch.ch, etc.

Nous avons une approche inclusive : au lieu de créer une plateforme séparée pour les personnes en situation de handicap, nous mettons ces informations sur des sites publics déjà existants.

Les données numériques d’accessibilité, c’est quoi ?

  • Des personnes spécialement formées vont vérifier l’accessibilité des bâtiments sur le terrain. Toutes les données relevées (y compris les photos) sont mises à disposition des usagers.
  • Grâce à de nombreux partenariats, les données d’accessibilité sont publiées sur une grande diversité de sites.
  • Elles sont destinées aux personnes à mobilité réduite ou ayant une déficience visuelle, auditive ou cognitive.
  • Pro Infirmis veut contribuer à une Suisse moderne et inclusive, ouverte à tous, avec et sans handicap.

Notre vision

« Nous estimons que ces informations sont des informations de base, comme le nombre d’étoiles d’un hôtel ou les heures d’ouverture d’une administration », explique Marc Butticaz, responsable des données numériques d’accessibilité.

Comment se déroule la collecte des données d’accessibilité d’un bâtiment ? Et qu’en pensent les personnes concernées ? Pour le savoir, regardez notre vidéo.

L'accessibilité numérique en action

Le groupe Kistler fait vérifier l’accessibilité de son siège principal à Winterthur. À gauche : Markus Böni et Susanne Graf (Pro Infirmis). À droite : Raffael Künzi (Kistler).La carte interactive permet aux personnes en chaise roulante de savoir à l’avance si un bâtiment leur est accessible. Par exemple, le Vinorama du Lavaux…… le musée d’art des Grisons à Coire…… ou le Musée Olympique à Lausanne.

 

Interview avec Marc Butticaz

Comment est née l’idée des données numériques d’accessibilité ?

Notre objectif à long terme est d’avoir une société inclusive, dans laquelle tous les lieux publics sont accessibles à tous. D’ici que cet objectif soit réalisé, les personnes en situation de handicap doivent planifier soigneusement à l’avance leurs visites, leurs excursions et leurs vacances. Pour répondre à ce besoin, on a eu l’idée de publier des informations d’accessibilité fiables sur des sites internet usuels. Pour ce faire, Pro Infirmis travaille en étroite collaboration avec d’autres organisations et institutions. Elle est aussi membre de « Suisse sans obstacles », le bureau de coordination pour les informations sur le tourisme sans obstacles.

Des personnes en situation de handicap participent-elles à ce travail ?

Oui, des personnes en situation de handicap sont actives à tous les niveaux : pour développer l’application de saisie et les critères d’évaluation, pour saisir et contrôler les données, et pour coordonner les divers projets régionaux.

Les données concernent-elles seulement l’accessibilité pour les fauteuils roulants ?

Bien que la plupart des critères concernent l’accessibilité pour les fauteuils roulants, les informations pour les personnes ayant une déficience visuelle, auditive ou cognitive sont également saisies, comme les plaques en braille dans les ascenseurs et les offres en langue des signes ou en langage simplifié. Toutes ces informations sont représentées par des pictogrammes. Elles sont aussi utiles pour les personnes âgées ou les familles avec poussettes.

Ce que vous faites, ne serait-ce pas le travail de l’État ?

Selon la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées, il relève effectivement de la responsabilité de l’État d’assurer que les personnes en situation de handicap puissent participer pleinement dans tous les domaines de la vie. Mais comme, pour l’instant, il n’y a guère d’informations fiables sur l’accessibilité, nous avons décidé d’agir.


Marc Butticaz, Responsable des données d'accessibilité numériqueMarc Butticaz
Responsable des données d'accessibilité numérique

„Connaître les détails d’un lieu touristique est important pour moi afin que je puisse bien m’organiser. Un tel outil me permet d’y répondre : c’est rassurant !“

Jérôme Gaudin
Psychologue, en fauteuil roulant

pied de page

Retour
monter