Retour

La mise en œuvre de la CDPH est insuffisante

Oliver-167__1_.jpg

Le rapport alternatif sur la CDPH montre clairement que les personnes en situation de handicap sont encore nettement désavantagées dans de nombreux domaines, tels que le marché du travail, le système éducatif ou le libre choix du lieu de vie.

La Suisse a ratifié la convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées en 2014. Cependant, sa mise en œuvre n’a pas beaucoup avancé. Inclusion Handicap a présenté un rapport alternatif en vue du premier examen de la mise en œuvre de la CDPH en Suisse. Il en ressort que la Suisse est encore loin de satisfaire les exigences de la CDPH en matière d’inclusion.

La Suisse n’a pas de plan d’action global visant à éliminer les obstacles auxquels sont confrontées les personnes en situation de handicap. Et ces obstacles sont nombreux : barrières architecturales, discriminations au travail ou encore privation des droits politiques. Dans le domaine de l’habitat, c’est encore le modèle du logement en milieu institutionnel qui prévaut, et les formes de logement autonomes ne sont pas suffisamment encouragées. Sur le plan éducatif, le système suisse est encore loin d’être inclusif. Et, sur le marché du travail, les personnes en situation de handicap sont en grande partie exclues, faute d’un nombre suffisant de postes de travail adaptés. Tous ces facteurs contribuent à l’exclusion sociale des personnes en situation de handicap. 

La vision de Pro Infirmis est celle d’une société inclusive, dans laquelle les personnes avec handicap jouissent des mêmes droits que les autres et participent pleinement à la vie politique, économique et sociale en Suisse. C’est pourquoi Pro Infirmis soutient l’action d’Inclusion Handicap qui se déroulera le 9 mars sur la Waisenhausplatz à Berne.

Pour en savoir plus:

Ensemble. Tout DROIT! 

pied de page

monter